Qui est Jean-Pierre Despins

Jean-Pierre DespinsAncien président du Collège des médecins de famille du Canada (CMFC), Jean-Pierre Despins, m.d., CCMF, FCMF, de St-Léonard-d’Aston, Québec, est décédé jeudi le 7 décembre 2000 des suites d’un cancer du pancréas. Il avait 44 ans. Actif au sein du CMFC depuis le début de sa pratique, « JP », tel que le surnommaient ses amis, a été le président du CMFC en 1995-96. Pendant son mandat, Il s’est fait connaître pour son franc-parler sur de nombreux sujets d’importance en médecine familiale, le plus connu étant la réforme des soins de santé. Il a été le président de la Section québécoise du CMFC en 1989. Jean-Pierre est né à Trois Rivières, Québec. Il a obtenu son MD de l’Université de Sherbrooke en 1978 et complété sa résidence en médecine familiale en 1980, également à Sherbrooke. Il est devenu fellow du CMFC en 1990. Durant sa formation, il a été vice-président de l’Association des internes et résidents du Québec, et président de sa section sherbrookoise. Au terme de ses études, Jean-Pierre s’est joint à un groupe de pratique rurale à St-Léonard d’Aston où il est demeuré jusqu’à son décès.

Membre actif à l’Hôpital Ste-Croix de Drummondville

Il détenait des privilèges de membre actif à l’Hôpital Ste-Croix de Drummondville, Québec, et il occupait depuis peu le poste de directeur des services professionnels. Pendant de nombreuses années, il a siégé au Conseil des médecins, dentistes et pharmaciens de l’hôpital, y compris un mandat à la présidence.

Professeur au sein du Département de médecine familiale de l’Université de Sherbrooke

Il était professeur au sein du Département de médecine familiale de l’Université de Sherbrooke et a siégé à de nombreux comités d’enseignement à l’université, y compris au Comité d’examen des programmes. Il a également participé comme examinateur et coordonnateur de l’examen de certification du CMFC. Il a présidé le Comité des langues officielles du CMFC de 1993 à 1995 et a travaillé au développement d’initiatives internationales en santé au nom du CMFC.

Il a participé activement aux activités de formation médicale continue au sein du CMFC, tant au niveau provincial que national, ainsi qu’au sein de la Fédération des médecins omnipraticiens du Québec (FMOQ). Il a collaboré à la mise sur pied d’ateliers de formation en psychiatrie au nom de la FMOQ, conjointement avec l’Association des médecins psychiatres du Québec (AMPQ) et le Conseil régional de la santé et des services sociaux du Québec (CRSSSQ).

Au moment de son décès, Jean-Pierre était le président de la Fondation pour la recherche et l’éducation du CMFC.
Il laisse dans le deuil son épouse, Nicole, ses enfants, Geneviève 16 ans, Claudia 12 ans et Pierre-Antoine 9 ans, ainsi que son frère et ses parents.

PARTAGEZ CETTE PAGE :

Menu